Electroportatif télécoms : choisir le bon outil selon le type d’application

Retour à la liste des conseils

Dans les métiers télécoms, utiliser des appareils électroportatifs professionnels et fiables est une nécessité pour obtenir de bons résultats. Bien que la qualité soit un critère important de sélection d’un outil, il faut également que celui-ci soit adapté à l’usage que le technicien télécoms souhaite en faire. Visseuses, perceuses, perforateurs, … Nicolas, notre spécialiste en outillage télécoms, vous aide à faire le bon choix parmi les appareils électroportatifs mis à disposition en intervention.

Quel type d’électroportatif pour quelle application ?

électroportatif : utilisation d’une visseuse Milwaukee

Visseuse

En cas de vissages intensifs, une visseuse permet de remplacer le tournevis pour limiter les risques de TMS. Pour poser des vis, les petits modèles compacts comme les 12V sont suffisants. Les modèles à chocs sont, quant à eux, les plus aboutis et pratiques : un marteau frappe dans le sens de la rotation l’embout afin de visser plus vite et efficacement dans des matériaux tendres, comme le bois. Le système à choc a aussi l’avantage de débrayer en fin de vissage et donc d’annuler le risque d’entorse du poignet en cas de blocage de la vis et de la rotation de la visseuse.

Perceuse

Comme son nom l’indique, ces machines sont conçues pour percer différentes surfaces, principalement le métal et le bois. Pour le béton, les modèles à percussions sont privilégiés : un marteau frappe dans le sens longitudinal du foret pour aider à rentrer dans le béton, un peu comme un clou. La rotation sert à évacuer les poussières à travers les hélices du foret.
Dans le cas des perceuses, plus le couple exprimé en Newton Mètre (Nm) est élevé, plus il est possible de réaliser des trous de grand diamètre. Sur ce type de machine, les modèles 18V sont fréquemment utilisés pour avoir suffisamment de puissance et d’autonomie.

électroportatif : utilisation d’une perceuse Bosch

électroportatif : utilisation d’une boulonneuse Milwaukee pour la pose d’un tirefond sur poteau bois

Boulonneuse

La boulonneuse est similaire aux visseuses à choc, à l’exception que l’entrainement est un carré de ½’ et non pas un porte-embout ¼’.
Majoritairement utilisés en mécanique pour serrer des boulons (véhicule, industrie, construction métallique, …) ces outils peuvent être très puissants (jusqu’à 1000 Nm de couple par choc).
Dans les métiers des télécoms, ce sont des machines idéales pour la pose de tirefond. Cependant, il faut faire attention à la puissance nécessaire. Les tirefonds ne sont pas des vis à bois : ils sont bien moins profilés et nécessitent un fort couple de serrage. Une visseuse conventionnelle ne sera pas assez puissante, et sans le système de vissage à choc, l’appareil sera intenable et tournera autour du tirefond.
Une boulonneuse de 300 Nm de couple minimum est recommandée pour la pose. Les modèles 12V de ces puissances ne sont pas communs mais ils ont l’avantage d’être légers. Les modèles 18V seront plus puissants et auront davantage d’autonomie.

Perforateur

C’est la « perceuse » idéale pour le béton uniquement. Grâce à son puissant marteau, un perforateur va réaliser des trous dans le béton bien plus rapidement que les perceuses à percussion. Certains modèles possèdent également une fonction « piqueur » qui permet, avec un burin, de briser certains revêtements.
Dans le secteur des télécommunications, le perforateur est principalement utilisé pour poser des chevilles dans les chambres télécoms : il faut donc un modèle compact pour pouvoir y entrer. La nature du béton de ces chambres ne nécessite pas un modèle extrêmement puissant.
Enfin, le perforateur est souvent utilisé (à tort) pour percer les poteaux, alors qu’une perceuse fonctionne très bien pour cet usage. En plus de son poids et de sa principale fonction (percussion) inutile sur le bois, il nécessite aussi des mèches bois SDS devenues rares sur le marché. En effet, les charpentiers, par exemple, ne travaillent pas avec un perforateur. Pour le travail sur les poteaux, privilégiez une perceuse puissante : elle sera plus légère, moins chère et plus efficace qu’un perforateur.

électroportatif : utilisation d’un perforateur Bosch en chambre télécoms

Electroportatif télécoms : quelle puissance choisir ?

Dans le milieu de l’électroportatif, le voltage exprime la « puissance de la machine ». Plus le voltage est élevé, plus la machine sera puissante mais lourde et encombrante. Il s’agit alors de trouver le bon équilibre entre puissance nécessaire et confort de travail.

4 voltages se distinguent:

– le 10,8 – 12V qui sont des puissances suffisantes pour effectuer de petits travaux de vissage. Très utiles pour le raccordement chez l’abonné pour leur légèreté et faible encombrement.
– le 14 V tend à disparaître au profit du 12V ou 18V. Cette puissance est surtout dédiée au bricolage en GSB (Grande Surface en Bricolage).
– Le 18V représente 90% des ventes d’électroportatif : c’est le voltage le plus polyvalent. Les fabricants investissent davantage dans leur département R&D pour ce type de modèle. La puissance des moteurs et batteries des appareils 18V peut justifier leur utilisation plutôt qu’une machine à 36V.
– Le 36V dédié aux machines puissantes, est une gamme en voie de disparition. Lourd et onéreux, on retrouve aujourd’hui des performances équivalentes sur des outils en 18V.

Comment choisir sa batterie pour un outillage électroportatif ?

batteries Milwaukee pour l’utilisation d’un appareil électroportatif

  • Ancienne technologie (NiCd, cadmium…) et nouvelle (Lithium)
  • Ampérage (puissance, autonomie…)

La batterie est en quelque sorte le « réservoir » de l’outil et la valeur indiquée dessus, exprimée en Ah (Ampère/heure) désigne sa « contenance ». Pour simplifier, sur une visseuse 18V, une batterie de 6Ah proposera une autonomie deux fois plus longue que la même batterie 18V en 3Ah. Cependant, cette comparaison n’est pas valable entre deux batteries de voltages différents (3Ah en 18V et 4Ah en 36V.)
En plus d’apporter un supplément d’autonomie, une batterie avec un ampérage plus élevé fournit également un gain de puissance à l’outil.
Les batteries d’aujourd’hui sont toutes à base de Lithium. Les batteries les plus puissantes étant les cellules 18650 qui composent, par exemple, les gammes de batterie Procore de chez Bosch, LIhd de Metabo et toutes les batteries Milwaukee (il s’agit également des cellules que l’on retrouve dans les Teslas). Ces batteries n’ont pas d’effet mémoire contrairement aux anciennes technologies (Nickel Cadmium…).
En revanche, elles ne supportent pas une décharge totale. Veillez donc à toujours les recharger à temps.

RETROUVEZ LES PRODUITS SELECTIONNÉS PAR NOTRE EXPERT DANS NOS BOUTIQUES EN LIGNE