Déployer un câble en souterrain : Tirage-Aiguillage manuel

Retour à la liste des conseils

La méthode manuelle du tirage-aiguillage est toujours majoritairement employée pour les déploiements des réseaux télécoms, notamment sur les courtes distances.

Éric, notre spécialiste technique, et Fabienne, notre spécialiste des réseaux souterrains vous font découvrir dans cet article les gestes et méthodes pour déployer manuellement un câble en souterrain.

Découvrez le conseil en vidéo

 


Etape 1 – Ouvrir les chambres télécoms

Afin de déployer un câble en souterrain, il est nécessaire d’ouvrir deux chambres télécoms : celles d’arrivée et de départ du câble. La chambre d’arrivée est celle qui réceptionne le câble tiré depuis la chambre de départ.

Après avoir signalé et balisé votre chantier, ‘décoller’ si nécessaire les tampons avec un marteau à plaque antidéflagrant afin d’éviter tout risque explosif. Une fois cette opération réalisée, il ne vous reste plus qu’à retirer les plaques à l’aide d’un équipement adapté.

Pour un technicien seul devant manipuler des tampons pesant jusqu’à 99 kilos, nous recommandons l’utilisation du lève-plaque aimanté. Contrairement aux clés de levage, le lève-plaque est un outil ergonomique minimisant les risques de troubles musculosquelettiques.

Pour soulever les tampons, les marteaux à plaque pourront quant à eux être employés en binôme.

L’article SMART « Ouvrir une chambre télécoms en sécurité » vous guidera dans la sélection du meilleur équipement ainsi que sur l’ouverture des chambres télécoms.

Rappels de sécurité

  • Pour une intervention en toute sécurité, le port des EPI (protection des mains, des pieds et de la tête) est obligatoire.
  • Toujours sécuriser les chambres ouvertes à l’aide d’un garde-fou.
  • Lors de l’ouverture d’une chambre plafonnée, il est indispensable de vérifier l’absence de gaz avant l’intervention grâce à un détecteur de gaz.

Etape 2 – Aiguiller la conduite – Chambre d’arrivée

Placer l’aiguille de tirage dans la zone préalablement balisée autour de la chambre d’arrivée du câble, à une distance suffisante.

Pour les aiguilles souples (de 4,5 à 7 mm de diamètre), nous recommandons de se placer à environ 0,6 mètres.

Pour les aiguilles plus conséquentes (de 9 mm et plus), leur placement se situe plutôt entre 1 et 2 mètres. Cela permet de manipuler le jonc plus facilement tout en évitant le risque de chute de l’aiguille dans la chambre.

Attention ! Avant de libérer le jonc, assurez-vous de pouvoir maîtriser sa vitesse de sortie à l’aide du système de freinage. Afin de garantir votre sécurité, nous vous conseillons de lire l’article SMART sur les bons réflexes d’emploi et de maintenance des aiguilles de tirage.

En poussant le jonc de manière constante, vous pourrez plus facilement utiliser la force d’inertie d’entrainement de l’aiguille. Une fois le jonc arrivé dans la seconde chambre de tirage, actionner le frein (si l’aiguille en possède un).

Etape 3 – Mettre en place le câble à déployer – Chambre de départ

Installer le touret de câble dans le périmètre sécurisé autour de la chambre de départ du câble. Positionnez le touret sur le dérouleur de façon à dérouler le câble par le bas. Cela permettra de limiter les blocages lors du déroulage, mais aussi les sorties involontaires du touret de son dérouleur.

PENSEZ-Y !

Les câbles de fibre optique sont fragiles. En frottant simplement sur le sol ou sur le bord de la chambre, les câbles peuvent subir des dégâts visibles ou non. Pour éviter cette situation, l’utilisation de galets de bord de chambre adaptés qui accompagnent et protègent le câble est préconisée. Ils sont positionnés notamment sur le parcours du câble et sur le bord de la chambre,
représentant un passage particulièrement sensible.

Etape 4 –Accrocher le câble sur l’aiguille – Chambre de départ

Deux méthodes peuvent être employées pour accrocher son câble à l’aiguille :

La méthode classique de la « chaussette de tirage » : il s’agit d’utiliser un tire-câble adapté au diamètre du câble.

La méthode des « nœuds tête d’alouette » : Cette seconde méthode simple à effectuer, facilement repositionnable grâce à son principe auto-serrant, est particulièrement adaptée pour les déploiements de câbles FTTH. Eric, notre spécialiste technique, utilise cette méthode dans la vidéo ci-dessus.

Il convient de finaliser le montage avec la mise en place de scotch d’électricien. Celui-ci permet de maintenir et renforcer l’assemblage, mais aussi de protéger le câble déployé et ceux déjà présents dans les infrastructures.

L’astuce de l’expert !

Pour gagner du temps sur vos futurs déploiements, déployer une ficelle d’aiguillage avec votre câble et l’utiliser comme une aiguille de tirage lors d’une prochaine intervention.

Etape 5 – Lubrifier l’alvéole – Chambre de départ

Pour limiter vos efforts sur des déploiements de grandes distances et les frictions dans la conduite, nous vous recommandons l’utilisation d’un lubrifiant à base d’eau et à séchage lent.

Choisissez le lubrifiant adapté à votre intervention en suivant notre guide de choix.

Etape 6 – Tirer le câble – Chambre d’arrivée

Débloquer le frein de l’aiguille et tirer sur le jonc de façon continue. Lorsque le câble est visible dans la chambre d’arrivée, séparer le câble et la ficelle de tirage du jonc.

Ranger ensuite l’extrémité du jonc dans le dévidoir et serrer le frein si l’aiguille en possède un.

PENSEZ-Y !

A la fin du tirage, il est utile de récupérer plusieurs mètres de câble pour le lovage ultérieur.

Etape 7 – Fermer les chambres télécoms

Repositionner les tampons télécoms dans le sens inverse de l’ouverture. Il est essentiel pour votre sécurité de toujours garder l’ouverture de la chambre souterraine devant vous.

L’astuce de l’expert !

Avant de repositionner les plaques, nettoyer les bordures de la chambre avec par exemple une brosse métallique afin de la fermer plus simplement.

RETROUVEZ LES PRODUITS SELECTIONNÉS PAR NOS EXPERTS DANS NOS BOUTIQUES EN LIGNE