Mieux comprendre l’électroportatif dans les télécoms

Retour à la liste des conseils

Dans les métiers télécoms, utiliser des appareils électroportatifs professionnels et fiables est une nécessité pour obtenir de bons résultats. Faire le choix d’un outil de qualité est une chose, choisir l’outil adapté à l’usage que l’on veut en faire en est une autre. Visseuses, perceuses, perforateurs… Nicolas vous livre ses conseils pour vous aider à faire le bon choix parmi les propositions qui s’offrent à vous.

Quel type d’électroportatif pour quel type d’application ?

Visseuse / Perceuse

Il s’agit essentiellement de remplacer le tournevis sur de petits vissages non-intensifs pour gagner du temps et de percer de petits trous dans des matériaux moyennement durs (bois, métal).

Visseuse perceuse à percussion

Celle-ci permet de percer des trous dans le béton plus efficacement qu’avec une simple perceuse grâce à la fonction de percussion (un marteau interne vient frapper dans l’axe du perçage).

Visseuse à choc

Elle est destinée à un vissage intensif dans tous types de matériaux grâce à un marteau qui vient frapper dans le sens de la rotation de l’embout ou de la douille.

Perforateur

Il permet un perçage intensif dans le béton grâce à une puissante fonction de percussion.

De quelle puissance ai-je besoin ?

Dans le milieu de l’électroportatif, le voltage exprime la « puissance de la machine ». Plus le voltage est élevé, plus la machine sera puissante mais lourde et encombrante. Il s’agit alors de trouver le bon équilibre entre puissance nécessaire et confort de travail.

4 voltages se distinguent:

– le 10,8 – 12V qui sont des puissances suffisantes pour effectuer de petits travaux de vissage. Très utiles pour le raccordement chez l’abonné pour leurs légèreté et faible encombrement.
– le 14 V qui sont essentiellement des visseuses pour des travaux légers.
– Le 18V qui permet du vissage de vis de plus gros diamètres mais également le perçage. A noter qu’en 18 volts, nous trouvons des perceuses à percussion qui vont faciliter la pénétration du foret dans le béton grâce à un effet de frappe. On commence également à trouver des perforateurs compacts et efficaces.
– Le 36V qui est dédié quasi-exclusivement aux perforateurs lourds pour des perçages intensifs dans les chambres ou dans les poteaux bois.

 

Enfin, certaines marques comme Métabo commencent à proposer des solutions 36V en combinant 2 batteries de 18 volts sur le même outil. Cela a pour grand avantage de rationaliser le stock de batteries puisque désormais, plus la peine d’avoir des batteries de 36V.

Décryptage des batteries

  • Ancienne technologie (NiCd, cadmium…) et nouvelle (Lithium)
  • Ampérage (puissance, autonomie…)

La batterie est en quelque sorte le « réservoir » de l’outil et la valeur indiquée dessus, exprimée en Ah (Ampère/heure) désigne sa « contenance ». Pour simplifier, sur une visseuse 18V, une batterie de 6Ah proposera une autonomie deux fois plus longue que la même batterie 18V en 3Ah.
Par contre, cette comparaison n’est pas valable entre deux batteries de voltages différents (3Ah en 18V et 4Ah en 36V.)
Enfin, en plus d’apporter un supplément d’autonomie, une batterie avec un ampérage plus élevé fournit également un gain de puissance à l’outil.

Les batteries d’aujourd’hui sont toutes à base de Lithium. Les batteries les plus puissantes étant les lithiums polymère (Li-Po). Ces batteries n’ont pas d’effet mémoire contrairement aux anciennes technologies (Nickel Cadmium…).
En revanche elles ne supportent pas une décharge totale. Veiller donc à toujours les recharger à temps.

RETROUVEZ LES SÉLECTIONS DE NOTRE EXPERT DANS NOS BOUTIQUES EN LIGNE